La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

SOINS PALLIATIFS | 03/07/2014
Fin de vie : faire appel à des bénévoles pour les malades… et les soignants
par Sophie Le Gall

Au sein de la maison médicale Jeanne-Garnier, établissement de soins palliatifs à Paris, la présence des bénévoles est affirmée comme un des piliers de l’accompagnement.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Fin de vie : combien de lois pour mourir dignement

voir le sommaire

« Si vous devez parler de nous, surtout, pas d’angélisme ! », insiste Anne-Marie Trebulle, directrice des soins à la maison médicale Jeanne-Garnier. Une demande qui interpelle, l’établissement étant reconnu comme une structure modèle en matière de soins palliatifs. Et pourtant, c’est bien le message que veut faire passer la directrice des soins : même quand les rôles de chacun sont clairement définis et que les conditions d’exercice sont favorables, « rien n’est jamais acquis » dans la partition que jouent, au jour le jour, soignants et bénévoles, au chevet des personnes en fin de vie.Ici, la présence des volontaires est historique : Jeanne-Garnier était, justement, une bénévole qui, au milieu du XIXe siècle, avait créé à Lyon un lieu reconnu comme étant le premier pratiquant des soins palliatifs. Il s’agissait …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>