La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Action sociale | 12/06/2015
Les départements face à toujours plus de dépenses sociales
par Isabelle Raynaud
dette-surendettement-argent-UNE AlexanderStein / Pixabay CC

L’Odas a présenté, mercredi 10 juin, son étude annuelle sur les dépenses sociales des départements. RSA, ASE, APA ou PCH, les dépenses augmentent inexorablement alors que les financements, notamment de l’État se réduisent, laissant les départements dans une situation difficile, voire inextricable pour certains.

3 Email Email

Continuer à financer l’action sociale malgré un contexte de plus en plus tendu, avec une diminution des compensations de l’État et une pression fiscale telle qu’une nouvelle augmentation passerait mal auprès des citoyens. Face à cette situation, le délégué général de l’Observatoire national de l’action sociale (Odas), Jean-Louis Sanchez, s’est dit «inquiet» en présentant, mercredi 10 juin, les dépenses sociales des départements.En 2014, les conseils départementaux ont déboursé 35 milliards d’euros pour l’action sociale, en hausse de 4,3%. Leur reste à charge, une fois les compensations de l’État déduites, s’élève à 27 milliards, soit une progression de 5,2%. Dans le détail, les départements ont dépensé : 9,3 milliards d’euros pour le RSA (+7,6%) 7 milliards pour l’aide sociale à l’enfance (+1,4%) 6,8 milliards …

Déjà abonné

Se connecter
publier un commentaire

Réagissez à cet article

  1. L’étude de l’ODAS ne conclue absolument pas que le CPOM permet de baisser les coûts de l’APA : »le développement de contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens avec certains gestionnaires permet, s’ils créent les conditions d’un véritable dialogue de gestion, à la fois de sécuriser ces services d’un point de vue financier, et d’améliorer la qualité de la prestation »
    Il ne fait que solvabiliser financièrement les structures « cpomisées » ; c’est à dire augmenter les coûts!!! alors en conclure dans vos article l’invers me laisse dubitatif.

    • Votre interprétation de l’étude vous est propre. Mais la citation que vous reprenez montre que, bien réalisé, le CPOM permet de diminuer les coûts très légèrement car comme le précise le papier, on parle de 40€ par an et par bénéficiaire.

  2. Que les départements suppriment déjà toutes les subventions aux associations qui ne servent a rien, et suppriment aussi+++ toutes lesq allocations aux gens qui n’en relevent pas?.
    Ces départements iront nettement mieux

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>