Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

ENFANCE ET INÉGALITÉS SOCIALES | 10/07/2015

Crèches : lutter contre les inégalités dès la naissance

par Michèle Foin
Crèche Abhiney/Wikimedia Commons

Le département d'Ille-et-Vilaine incite les gestionnaires de crèches à accueillir davantage d’enfants issus de familles pauvres, et contribue au développement de la qualité de l’accueil en essaimant le programme « Parler bambin ».

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Accueil des tout-petits et inégalités sociales

voir le sommaire

La politique du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine en matière de réduction des inégalités dès la petite enfance a deux objectifs principaux : accueillir davantage de familles vulnérables dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE), et miser sur la qualité éducative. Depuis 2004, le conseil départemental module donc ses subventions selon la richesse et le niveau d’équipement des territoires, et la proportion d’enfants de familles vulnérables. « Une famille est considérée comme vulnérable si son tarif horaire en crèche est inférieur à 0,85 euro de l’heure. Lorsqu’un établissement accueille au moins 40 % de ces publics, soit en nombre d’enfants, soit en pourcentage des heures de présence, le gestionnaire touche l’aide maximale », détaille Loïc Tanguy, chargé de mission petite enfance au conseil …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>