Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

COMMUNICATION | 09/11/2015

C’est parce qu’ils ont une expérience de la pauvreté que les précaires ont quelque chose à dire de la chose publique

par Sophie Le Gall
Pauvreté-précarité-pauvre © Gajus-Fotolia.com

Cap'Com, réseau des communicants publics, a organisé, vendredi 6 novembre à l'Assemblée nationale, une rencontre autour de l'ouvrage de Céline Braconnier, professeure de science politique, "Les inaudibles, sociologie politique des précaires". Au cœur des échanges, des questions d'actualité a à peine un mois des élections régionales : quel est l'intérêt des plus précaires vis-à-vis de la chose publique ? Quelles approches développer pour opérer un rapprochement ? La précarité explique-t-elle la défiance vis-à-vis de la politique ? …

Email Email

À quelques jours de son forum annuel, qui sera centré sur la question « Comment toucher tous ses publics en période de restriction budgétaire ? », Cap’Com, réseau des communicants publics, a souhaité initier un prédébat sur un angle précis : la communication en direction des plus précaires. Le livre coécrit par Céline Braconnier  – enquête menée dans différentes villes par vingt-deux chercheuses et chercheurs lors de la dernière campagne présidentielle sur « ce que la précarité fait à la citoyenneté » –, a servi de base de réflexion tout en apportant des pistes de travail concrètes aux professionnels de la communication et aux élus réunis pour l’occasion.Une enquête plus qualitative que quantitativeLa première question à se poser, selon Céline Braconnier, est celle de la définition du …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>