La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

[TRIBUNE] EMPLOI | 04/02/2016
Le retour à l’emploi passe par une vie moins difficile – Florent Guéguen, directeur général de la Fnars
par Auteur Associé
Florent Guéguen, directeur général de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale © Fnars

François Hollande a présenté le 18 janvier un plan d'urgence pour l'emploi, lors de ses voeux aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi. Florent Guéguen, le directeur général de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale, nous donne son sentiment sur les mesures annoncées.

Email Email

Les associations qui accompagnent et emploient des personnes en situation de précarité voyaient d’autres priorités à donner au plan d’urgence pour l’emploi, surtout dans le contexte de chaos social actuel.

Avec 2,4 millions de personnes en recherche d’emploi sans activité depuis plus d’un an, les associations estiment en effet que faciliter les embauches ne saurait suffire.

Depuis le début de la crise, des emplois ont été créés, mais insuffisamment et de nombreux emplois peu qualifiés ont été détruits massivement (près de 2 millions d’emplois d’un niveau CAP/BEP ont ainsi disparu en cinq ans). Former 500 000 personnes en recherche d’emploi, pour les accompagner dans leur retour à l’emploi, est bien une mesure capitale, mais la qualité de ces formations, qui reste à définir, est au moins aussi importante que leur nombre. En ce sens, l’insertion par l’activité économique, qui construit un parcours de formation adapté et l’associe à un travail salarié, aurait pu être valorisée dans ce nouveau plan pour l’emploi. Tout comme l’économie sociale et solidaire en sa capacité de création d’emploi.

Mais l’embauche et la création d’emploi ne constituent qu’une partie des solutions. Il est regrettable que les problèmes sociaux périphériques qui peuvent freiner l’accès à l’emploi ne fassent pas encore partie des priorités que se donne le gouvernement pour lutter contre le chômage. Plusieurs millions de personnes sans activité vivent dans la peur de perdre leur logement, de ne pas pouvoir se nourrir, se soigner, s’occuper de leurs enfants, et finalement d’être exclues d’une société qui devient de plus en plus intransigeante. Faciliter leur retour à l’emploi passe forcément par une vie quotidienne moins difficile.

Thèmes abordés

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>