Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

RESSOURCES HUMAINES | 11/03/2016

Égalité hommes-femmes : les associations ont encore des progrès à faire

par Armelle Barroux
Égalité hommes femmes © ChristianChan-iStockphoto.com

Les femmes représentent la majorité des salariés et des cadres du milieu associatif. Mais elles sont moins présentes que les hommes dans les fonctions dirigeantes. Différents dispositifs permettent de lutter contre cette sous-représentation.

Email Email

Lorsqu’il est question de genre, le monde associatif présente quelques spécificités : les femmes y représentent plus de deux salariés sur trois et 54 % des cadres (contre 30 % dans le secteur privé) mais elles demeurent minoritaires dans les instances de gouvernance.

Peu de présidentes

Le poste de président est très fréquemment tenu par un homme (69 %), de même que celui de trésorier (58 %). Le poste de secrétaire est en revanche préférentiellement laissé à une femme (57 %). Les secteurs de l’action sociale et de l’action caritative et humanitaire affichent une situation proche de la parité dans leurs instances, ce qui est encore loin d’être le cas pour le sport, la chasse et la pêche et même la défense des droits et des causes. Les choses évoluent néanmoins et l’on constate qu’il est plus facilement laissé une place de pouvoir à une femme dans une association récente (17 % de présidentes dans les associations créées avant 1960 contre 38 % dans celles ayant quinze ans ou moins).

Développer l’égalité hommes-femmes

La question de l’égalité femmes-hommes va au-delà de l’accès des femmes aux instances décisionnelles. Bien que paritaire, une équipe dirigeante peut continuer à mettre en place des actions stéréotypées. Malgré la bonne volonté et les valeurs sincères de nombreux acteurs, les mécanismes sont souvent inconscients. S’adressant aux associations souhaitant s’emparer de cette question au sein de leur structure, le guide « Développons l’égalité entre les femmes et les hommes dans les associations » propose une démarche en trois étapes : « Connaître, comprendre, agir ! ». Des outils d’autodiagnostic permettent de faire un état des lieux précis de la situation dans l’association, à tous les niveaux, au-delà de l’affichage général : qui fait quoi au sein de l’association, qui sont les adhérents et les bénévoles, qui sont les dirigeants et qui assume quelles tâches ? Le guide fournit également des éléments généraux de compréhension facilitant l’analyse approfondie des inégalités éventuellement mises en lumière.

Équipe mixte

Prendre conscience de ces inégalités est un premier pas mais il n’est pas forcément aisé de transformer un mode de fonctionnement. Le guide propose heureusement des exemples dont on peut s’inspirer : s’entourer d’une équipe mixte avec au moins 30 % de représentants du sexe minoritaire ; porter attention aux supports textuels et visuels (ne pas faire apparaître que des garçons sur les dépliants présentant des activités sportives…) ; proposer des chèques emplois services universels (Cesu) préfinancés pour la garde d’enfants ou organiser des activités pendant les temps de réunion ; proposer des actions de sensibilisation à l’égalité, des formations à la prise de parole en public, etc. Les missions départementales aux droits des femmes et à l’égalité au sein des directions de la cohésion sociale des départements peuvent aider les associations à progresser vers une plus grande équité entre les sexes.
 

Dès le plus jeune âge

Si les jeunes de 11 à 18 ans impliqués dans une junior association se dotent souvent de formes associatives et de modes de gouvernance plus horizontaux que leurs aînés, on observe toutefois, comme dans le reste du secteur associatif, une majorité de filles aux postes de secrétaire et de garçons à ceux de président. Cela s’explique en partie par le fait qu’il existe plus de structures composées exclusivement de garçons que de filles. Dans les associations mixtes, les filles accèdent d’autant plus facilement aux responsabilités qu’il y a plus de membres dans l’association.

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>