La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

[ENTRETIEN] Protection de l’enfance | 01/04/2016
«Mettre véritablement en œuvre les dispositions de la loi de 2007» – Fabienne Quiriau, directrice de la CNAPE
par Isabelle Raynaud
Fabienne Quiriau, directrice de la Convention nationale des associations de protection de l’enfant (CNAPE) CNAPE

Mi-mars, la nouvelle loi sur la protection de l’enfant était promulguée. Fabienne Quiriau, directrice de la Convention nationale des associations de protection de l’enfant revient pour La Gazette Santé-Social sur les avancées de ce nouveau texte.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Protection de l’enfance : la loi renforcée

voir le sommaire

La loi relative à la protection de l’enfant a été promulguée le 14 mars 2016. Fabienne Quiriau, directrice de la Convention nationale des associations de protection de l’enfant (CNAPE) revient sur les avancées de ce nouveau texte.Quel est votre sentiment sur la loi relative à la protection de l’enfant qui vient d’être promulguée ?C’est un prolongement de la loi de 2007, il n’y a pas de contradiction par rapport à l’ancien texte. Elle confirme un certain nombre de dispositions qui étaient déjà dans la loi. Son intérêt est qu’elle fait en sorte de véritablement mettre en œuvre certaines dispositions de la loi de 2007 qui n’avaient pu se concrétiser pour différentes raisons. Plein de dispositions n’avaient pas trouvé une application pleine et entière. Du fait que la nouvelle loi prévoit des décrets d’application, on peut penser que la mise en œuvre de la loi de 2007 trouvera peut-être là un aboutissement beaucoup plus réel, par exemple, pour tout ce qui est autour du « projet pour l’enfant ».Justement, le projet pour l’enfant est renforcé dans le texte mais, dans les faits, pourra-t-on vraiment le mettre en place ?L’avantage, c’est que plusieurs années se sont passées depuis la loi de 2007. Il y a, petit à petit, une appropriation – même si elle est encore partielle – de cette disposition, quelque chose s’est déjà bien engagé. La loi de 2016 confirme l’importance du projet pour l’enfant donc on peut penser, en tout cas c’est le vœu que je forme, que ça puisse véritablement se mettre en œuvre. C’est vrai que les uns, les autres disent « Mais comment se fait-il que peu de temps après 2007 il y ait une loi qui revienne sur la protection de l’enfance ? » Justement, c’est pour essayer de mieux mettre en œuvre les dispositions. Sur le terrain, c’est ce que je mesure. Il y a de plus en plus un intérêt porté au projet pour l’enfant. On me dit souvent : « Mais en fait …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>