La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Métier | 13/01/2017
Les aides-soignants territoriaux et hospitaliers
par Sophie Soykurt
aide soignant-UNE © Drubig-photo-Fotolia

Relevant du cadre d’emplois des auxiliaires de soins dans la fonction publique territoriale ou du corps des aides-soignants dans la fonction publique hospitalière, ces personnels ont vocation à exercer les mêmes fonctions soit auprès des collectivités territoriales soit auprès de structures hospitalières.

Email Email

Sous des statuts différents, les aides-­soignants sont appelés à exercer des fonctions similaires dans un cadre territorial ou hospitalier. Ils relèvent tous de la catégorie C et sont répartis en trois grades.

Missions

Les auxiliaires de soins territoriaux exerçant les fonctions d’aide-soignant collaborent à la distribution des soins infirmiers, de même que les aides-soignants hospitaliers dans les conditions définies par le code de la santé publique. Dans la FPH, les aides-soignants peuvent, en outre, être chargés du service des personnes décédées, de l’accueil des familles en chambre mortuaire et de la préparation des activités médicales sur le corps des personnes décédées.

Recrutement

Dans la FPT, l’obtention d’un concours donne vocation à être inscrit sur une liste d’aptitude mais ne vaut pas recrutement. Ainsi, le recrutement en qualité d’auxiliaire de soins territorial de 1re classe (1er grade) dans la spécialité « aide-soignant » intervient après inscription sur une liste d’aptitude établie à l’issue d’un concours sur titres avec épreuves ouvert dans cette spécialité.

S’agissant des aides-soignants hospitaliers, ils sont recrutés parmi les élèves aides-soignants, titulaires entre autres du diplôme d’État d’aide-soignant ainsi que parmi les titulaires d’une attestation d’aptitude aux fonctions d’aide-­soignant ou d’auxiliaire de puériculture. Dans le respect d’un quota, ils sont également recrutés parmi les agents des services hospitaliers qualifiés justifiant d’une certaine ancienneté et après sélection professionnelle.

À défaut, ils sont également recrutés parmi les personnes ayant satisfait, après 1971, à l’examen de passage de première en deuxième année du diplôme d’État d’infirmier ou, après 1979, du diplôme d’infirmier de secteur psychiatrique. Enfin, dans la limite des emplois qui ne peuvent être pourvus par ces différentes voies, des concours sur titres peuvent également être ouverts.

Perspectives de carrière

Les aides-soignants peuvent bénéficier d’avancements d’échelons et de grades dans la FPT comme dans la FPH. Dans les deux cas, les modalités d’avancement sont fixées par des dispositions communes applicables aux agents de catégorie C. À compter du 1er janvier 2017, un cadencement unique d’avancement d’échelon sera mis en place dans le cadre d’un processus d’harmonisation entre les trois versants de la fonction publique.

Par ailleurs, les conditions requises pour bénéficier d’avancement de grades sont identiques pour les aides-soignants hospitaliers et territoriaux. Il intervient après inscription à un tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire et sous réserve de satisfaire des conditions d’ancienneté.

Rémunération

Les aides-soignants territoriaux et hospitaliers perçoivent un traitement indiciaire brut mensuel (soumis à retenues pour pension) identique. Il varie de 1 505 à 2 150 euros environ. Au traitement indiciaire, s’ajoutent l’indemnité de résidence et, le cas échéant, le supplément familial de traitement, ainsi que certaines primes et indemnités. Au 1er janvier 2017, leur grille de rémunération sera réévaluée au titre de la mise en œuvre du protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations et à l’avenir de la fonction publique.

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>