La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Accès aux soins | 21/04/2017
Les médecins libéraux, seuls comptables des déserts médicaux ?
par Nathalie Levray
desert-medical-cabinet-medecin-UNE © Gerhard_Seybert-Fotolia

Contrats d’engagement de service public ou aide à l’installation, contrats de praticien territorial en médecine générale ou ambulatoire, maisons de santé… l’offensive publique s’attache à inciter les médecins à s’installer dans des zones où le besoin de soins des patients n’est pas satisfait. Exonérations fiscales ou sociales, compléments de rémunération ou exercice groupé peinent pourtant à les séduire faute d’attractivité territoriale.

Email Email

Obliger les médecins à s’installer là où le manque est fort par rapport aux besoins des patients ? Ou les laisser choisir ? Une étude d’UFC-Que choisir sur la « fracture sanitaire » comptabilise « 14,6 millions de personnes vivant dans une zone où l’on manque de médecins généralistes ».La mauvaise répartition des médecins sur le territoire est admise par les citoyens (à 86 % du panel interrogé), les directeurs d’hôpitaux (96 %) et les médecins (83 %), selon un récent sondage Odoxa (2). Mais si les deux premiers groupes réclament une régulation par l’État (respectivement à 81 % et 87 %), 56 % des médecins la repoussent. Ils sont sept sur dix, selon Odoxa, à refuser, « a priori et par principe », de s’installer dans les zones rurales ou en banlieue alors même qu’un sur deux pourrait se laisser convaincre « si les mesures proposées étaient suffisamment incitatives ».Lutte contre les déserts médicauxCes …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>