La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Économie sociale et solidaire | 16/05/2017

L’ESS peine à faire une place aux jeunes

par Eric Larpin
Groupe de jeunes-UNE © Uber_Images-Fotolia

L’engagement des jeunes ne faiblit pas dans les associations, mais ils accèdent plus difficilement aux instances dirigeantes. Or, faute de trouver leur place, ils passent d’une association à l’autre. C’est pour évoquer les pistes de changement possibles et les expérimentations en cours que le CJDES et la Macif ont organisé une rencontre sur « La gouvernance dans l'ESS à l'épreuve des mutations de l'engagement et des nouvelles formes d'économie ».

Les jeunes ne cessent d’affluer dans les associations et les ONG, marquant par là leur engagement et leur recherche de sens, comme le notait déjà en 2015 un rapport de France Stratégie. Mais ils ne sont pas accueillis à bras ouverts dans les structures de l’économie sociale et solidaire, qui ont du mal à faire une place à la diversité et à la mixité.

Pour reprendre l’opposition éclairée par le philosophe Michel Adam (cité dans le rapport du Club Gouvernance CJDES-Macif), on se retrouve donc avec d’un côté les jeunes « bénévoles de production » et de l’autre les vieux « bénévoles de gouvernance » !

Les jeunes s’engagent différemment aujourd’hui

Pour Alain Montarant, président du groupe Macif, il y a urgence à leur faire une place pour en faire les dirigeants de demain. Si leur engagement ne faiblit pas, ils passent en revanche facilement d’une association à une autre, dès lors que leurs compétences bénévoles ne sont pas reconnues.

« Il faut ajouter que les jeunes s’engagent différemment aujourd’hui avec les moyens technologiques mis à leur disposition », ajoute alain Montarant. Les solutions proposées à la Macif : restreindre le nombre de mandats des administrateurs, créer un comité consultatif des jeunes au sein du comité de groupe, mettre en place un intranet plus collaboratif, etc.

Il doit y avoir une volonté politique

La Croix-Rouge s’est aussi penchée sur le problème de la représentativité, avec 13 000 jeunes de moins de 30 ans présents dans ses différents échelons, mais seulement 5 % d’élus jeunes… « Il doit y avoir une volonté politique pour intégrer les jeunes. Avec d’autres associations (Secours populaire, Familles rurales, APF) et l’Institut de l’engagement, nous avons monté le projet Masterclass, pour accompagner les jeunes à la prise de responsabilités. Il dure un an et sert à les outiller en connaissances et en compétences. La première promotion est en cours. Les plus âgés ont la responsabilité d’accueillir les plus jeunes dans les instances », a déclaré Caroline Soubie, responsable du département Engagement, initiatives et formation de la Croix-Rouge française.

Mais elle note aussi que cela crée d’autres effets pervers, car « ceux qui s’engagent le plus sont les plus diplômés et la fracture numérique n’arrange pas cette tendance. On constate qu’il est difficile d’avoir toutes les couches sociales dans les gouvernances ».

Les jeunes créent leurs nouveaux modes de gouvernance

C’est sans doute pour cela que les jeunes ont aussi tendance à créer directement leurs nouveaux modes de gouvernance, comme l’exprime une étude Ouishare, présentée par Vincent Laurent, de OuiShare : « Je me suis retrouvé dans Ouishare et aussi comme entrepreneur-salarié de la coopérative Coopaname, parce que dans mes précédentes expériences associatives, il y avait trop de dysfonctionnements entre les salariés et les administrations. Dans ces deux structures, les processus de décision sont horizontaux et peuvent être remis en cause. »

Comme il y a différents types et différents degrés d’engagement, on peut simplement espérer que toutes les catégories de jeunes y trouvent leur place, avant de prendre les rênes des directions…

Thème abordé

Le contenu de cet article est temporairement déverrouillé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>