La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Lutte contre la pauvreté | 16/03/2018
Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté : priorité aux enfants et adolescents
par Laure Martin
enfant © Phils_Photography-AdobeStock

Les six groupes de travail qui ont œuvré sur la stratégie "pauvreté" ont remis le 15 mars leurs propositions à la ministre de la Santé et au délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Le président de la République a en effet engagé le 17 octobre dernier l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté afin de promouvoir une nouvelle approche. Les propositions des groupes de travail sont le résultat d’un peu plus de deux mois de concertation en région avec une priorité clairement donnée à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, premières victimes de la pauvreté dans leur quotidien.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Pauvreté, l’état d’urgence sociale

voir le sommaire

« Nous avons fait le vœu de concertations ancrées dans les territoires pour mettre en commun les expertises, valoriser les initiatives mais aussi les difficultés rencontrées par tous ceux qui œuvrent au quotidien dans la lutte contre la pauvreté », a fait savoir la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors de la présentation des propositions. Ces concertations, qui ont rassemblé plus de 40 structures et 2000 personnes, ont été organisées autour de six groupes de travail et ont abouti à environ 90 propositions.

Rompre avec les déterminants de la pauvreté

L’objectif de cette future stratégie nationale est « de rompre avec les déterminants de la pauvreté ». « La pauvreté n’est pas le fruit du hasard, a rappelé la ministre dans son discours introductif. Elle naît et se perpétue avec des séries de difficultés qui s’enchaînent. Elle se nourrit du sentiment d’exclusion et vit de la perte de l’espoir. La stratégie va partir du constat qu’on cherche à rétablir un équilibre absent et une confiance rompue. »

Accompagner et rendre autonome

Une attention particulière devrait être portée à l’accueil de la petite enfance en crèche, à l’hébergement d’urgence, à la résorption des bidonvilles, aux mères sorties sans accompagnement et trop tôt de la maternité, aux jeunes décrocheurs ainsi qu’à ceux sortis de l’aide sociale à l’enfance qui se retrouvent à la rue et sans logement. L’une des mesures à laquelle la ministre tient particulièrement : le petit déjeuner le matin pour tous les enfants. « C’est modeste et c’est un symbole mais comment les enfants peuvent-ils apprendre et jouer s’ils n’ont pas petit-déjeuné ? » Et de poursuivre : « nous devons mieux accompagner, l’ensemble des acteurs doit se coordonner pour que les personnes concernées sachent à qui s’adresser en cas de besoin ». Apporter une aide inconditionnelle aux personnes dans le besoin est « une marque de société solidaire » pour la ministre, mais cela ne doit pas pour autant enfermer dans des cases.

Adapter les services aux personnes

Tour à tour, les représentants des six groupes de travail se sont succédé pour présenter leurs mesures prioritaires pour cette future stratégie nationale.

Pour le groupe « Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires », la priorité est d’accompagner chacun, sans rupture, tout au long de son parcours de vie. « Il faut permettre à chaque individu d’avoir une porte d’accès à côté de chez lui, et de la pousser si besoin. Il faut assurer une veille sociale adaptée au territoire », a souligné Joëlle Martinaux, présidente de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale, coprésidente du groupe de travail.

« Pour faciliter l’accès aux droits des personnes dans les territoires, ce sont l’ensemble des dispositifs, des institutions qui doit s’adapter à la vie des personnes, et non l’inverse », a renchéri Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, et coprésident du groupe.

2030 : accès universel aux modes d’accueil

Renforcer l’accueil des enfants les plus défavorisés dans les structures d’accueil, favoriser la réussite scolaire et développer les actions de soutien à la parentalité sont les priorités du groupe de travail « Éradiquer la pauvreté ». « Nous visons à l’horizon 2030 un accès universel aux modes d’accueil, de la naissance à 3 ans », a fait savoir Nathalie Casso-Vicarini, présidente fondatrice de l’association Ensemble pour l’éducation de la petite enfance et coprésidente du groupe.

L’objectif est également de renforcer la qualité de l’accueil en mettant en place un référentiel éducatif relatif au développement global et continu du tout petit et en constituant un « socle commun » de pratiques professionnelles éducatives.

Logique de qualification et non de scolarisation

Pour favoriser l’insertion des jeunes en situation de vulnérabilité, le groupe de travail dédié souhaite empêcher la sortie de jeunes sans qualification du système scolaire en allongeant la période de formation obligatoire jusqu’à 18 ans.

Il propose aussi de créer un parcours d’accompagnement des jeunes vers l’insertion sous la forme d’un droit contractualisé sans durée limitée à l’accompagnement pour tous les jeunes qui n’ont ni emploi, ni formation et qui ne sont pas en étude. Aujourd’hui, ils représentent 15 % des jeunes en France.

D’autres mesures sont envisagées pour garantir l’accès de tous les enfants à la santé, pour simplifier et renforcer les dispositifs d’aide à la rénovation thermique des logements afin de les rendre plus accessibles aux personnes les plus pauvres ou encore pour ouvrir la refondation des minimas sociaux et y associer un droit universel à l’accueil et à l’accompagnement social.

Les groupes de travail n’avaient pas pour consigne de s’intéresser au financement de ces mesures. Il appartient désormais au ministère de déterminer, parmi toutes les propositions, celles qu’il considère comme prioritaires.

Un arbitrage entre tous les ministères concernés va ensuite être organisé avant la présentation, d’ici l’été, de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>