Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Numérique | 26/03/2018

Digitaliser les organisations : et l’humain dans tout cela ?

par Auteur Associé
EDITO_Franck-Besombes DR

Au XVIIIe siècle, lorsque la machine à vapeur est apparue, beaucoup ont considéré que c’était un épiphénomène. Puis elle s’est installée dans le paysage. Ce que nous vivons en ce moment relève du même processus. En même temps, ce changement est sans précédent, car jusqu’alors l’humain avait toute sa place, il était maître de la machine. on se demande si la machine ne va pas asservir les hommes ?

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Numérique : vers une action sociale 2.0

voir le sommaire

Par Franck Besombes, dirigeant du cabinet Copernic Conseils, professeur à l’IAE de Caen

L’intelligence artificielle, la robotisation, la vitesse d’échange de données complexes (Big Data) bouleversent, la place de tous et à tous les échelons, créant au passage du stress, parfois de l’incompréhension mais aussi une nouvelle motivation et des innovations.

Le numérique ne fait pas tout, mais les techniques qui y sont associées déplacent le cœur de compétences. Des métiers disparaissent, d’autres apparaissent ou changent profondément.

Chaque matin, dans une maison de retraite, un hôpital, il faut faire les lits, de nombreuses autres tâches répétitives, qui accaparent les personnels souvent au détriment de l’échange avec la personne âgée, ou le patient.

Si demain un « cobot » (1) exécute ces tâches répétitives, alors le personnel pourra consacrer ce temps à la relation humaine. C’est un champ d’investigation majeur pour trouver, former, motiver les salariés et pour les ouvrir à de nouvelles compétences.

Alors oui, on nage en plein paradoxe. Le numérique qui est censé nous faciliter la vie, la rend quelquefois plus complexe. La digitalisation semble détruire la relation humaine de proximité alors que nous avons de plus en plus besoin d’échanges et de communication pour vivre et comprendre notre environnement.

Il appartient, aux dirigeants, aux managers, de construire l’avenir de l’organisation en prenant en compte les contraintes et les avantages du numérique. C’est leur rôle que de permettre l’adaptation permanente de l’organisation aux besoins qu’elle doit satisfaire.

Il y a fort à parier, que demain, ces besoins iront vers plus « d’humain » et se traduiront par plus de relations, de communication. La valeur ajoutée des organisations qui réussiront sera fondée sur cette capacité à générer de la « chaleur humaine ».

Note (01)

Robot collaboratif. - Retourner au texte

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>