Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

[Opinion] Social | 29/03/2018

Redonnons du sens aux sciences sociales – Laurence Algudo, présidente UDCCAS38 Isère

par Auteur Associé
EDITO_Laurence-Algudo présidente UDCCAS 38 © UDCCAS 38
Email Email

Quand la culture du service public se fragilise et que les repères du travail social sont travestis ou gommés par des éléments de langage et des alphabets numériques, comment répondre aux défis de la cohésion sociale sur les territoires ? Quand les avancées technologiques apportent une forme de progrès, mais que l’ère de la dématérialisation, de la numérisation, de la digitalisation rassure certains et en inquiète d’autres, qu’en est-il de l’accès aux droits des publics vulnérables ? Quand les pratiques d’externalisation se multiplient, quand les visions changent et qu’elles se transforment, au risque d’empêcher la réflexion et les projections vers des perspectives d’avenir, qu’en est-il de la prise en compte de l’action sociale dans la société d’aujourd’hui ?

Les CCAS assurent des missions de service public et des missions aux publics ! Ils doivent relever les défis de l’intimidation des déconventionnements, des dissolutions, de l’évolution de l’intercommunalité en participant à la construction de politiques sociales locales territoriales et transversales cohérentes. Ils doivent proposer des réponses sociales et humaines qui s’adaptent aux besoins des populations. Agir ensemble sur tous les territoires et anticiper les situations sociales d’urgence avec les services de l’État, les institutions partenaires et les acteurs du terrain n’est pas un choix, c’est une obligation de coconstruction.

Des questions se posent sur l’ambition et les moyens dont seront dotées les collectivités pour se mobiliser autour de ces nouveaux enjeux de société. Nous devons chercher ensemble les moyens d’élargir les pensées et la raison « d’équilibre » qui régissent les droits des personnes. Nous devons veiller à ne pas laisser les rivalités interdisciplinaires cantonner les CCAS à l’exclusion des publics et à la lutte contre le non-recours aux droits. Nous devons obliger nos esprits à privilégier plus de places à la présentation des solutions qu’à celle des problèmes ! Dépassons les nomenclatures administratives ! Pour toutes ces raisons, redonnons leur place et leur sens aux sciences humaines et sociales. Elles sont tout sauf des investissements à fonds perdu.

Thèmes abordés

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>