La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Économie solidaire | 20/06/2018
Les tiers dans la relation de travail : le risque de l’ubérisation
par Eric Larpin
solidarité entraide © Ralf_Geithe-AdobeStock

Une récente étude de France Stratégie témoigne de la montée des "tiers" dans l’économie sociale et solidaire. Tiers employeurs, tiers porteurs ou tiers intermédiaires, ils représentent déjà plus de 5 % de l’emploi salarié. Certains vertueux, d’autres moins.

Email Email

Délitement du salariat et montée de l’indépendance expliquent l’apparition des tiers dans les relations de travail depuis vingt ans et leur augmentation plus récente, avec le développement des plateformes numériques.Des formes connues, comme le portage salarial ou l’intérim jusqu’aux expérimentations issues de l’économie sociale et solidaire (ESS), comme les coopératives d’activités et d’emploi ou les couveuses.Relations triangulairesJean-Yves Kerbourc’h et Emmanuelle Prouet, qui signent l’étude de France Stratégie , expliquent que « dans un contexte de carrières professionnelles moins linéaires et de mutation des formes de travail se développent des relations d’emploi dites triangulaires où des tiers s’immiscent dans la relation entre le travailleur et son donneur d’ordres.La répartition des responsabilités entre le salarié et son employeur ou entre l’indépendant et son client s’en trouve modifiée et parfois fragilisée. Mais ces …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>