La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

GRAND ÂGE | 21/06/2013
Ehpad : La fin du modèle unique
par Hélène Delmotte

« Vieillissement : la fin des Ehpad ? ». La question, volontairement provocante, était posée lors du petit-déjeuner organisé par l'Institut Silverlife, centre de recherches sur l'économie du vieillissement, le 12 juin 2013 à Paris ((en partenariat avec La Gazette Santé Social.)). Michel Ballereau, conseiller du président du groupe Le Noble Age et François Georges, président d'Acapace-Les jardins d'Arcadie se sont accordés sur deux points : les services pour les personnes âgées doivent se diversifier et les ARS lâcher du lest...

Email Email

« Nous aurons toujours besoin d’Ehpad car la population de personnes âgées dépendantes va augmenter. Le système a longtemps été binaire avec les personnes âgées autonomes à domicile et les personnes dépendantes en établissement », a exprimé François Georges, président du groupe Acapace (les résidences services seniors Les Jardins d’Arcadie). Avant de plaider pour une offre d’hébergement intermédiaire  : « une autre évolution à prendre en considération concerne l’augmentation des personnes seules. Or la solitude accélère la dépendance. Désormais, nous voyons apparaître la notion d’hébergement intermédiaire entre le domicile et l’Ehpad. Nous devons proposer un domicile plus proche des commerces et des moyens de locomotion. Le foyer-logement n’a pas fait sa révolution culturelle, une tarification et une législation inadaptées ne permettent pas à ces structures de trouver leur équilibre financier ».

Résidences services seniors

La solution pourrait donc se trouver dans le développement des résidences services seniors (RSS)  : « Actuellement, 400 résidences seniors regroupent 45 000 résidents avec une progression attendue de 50 % dans les deux années qui viennent ». La formule est adaptée aux personnes autonomes et faiblement dépendantes « moins de 10 % des personnes âgées sont en GIR(1) 1 ou 2 et le GMP (2) est maintenu à 300 » et n’est pas contrairement aux idées reçues très onéreuse. « Les résidences services seniors n’accueillent pas que des personnes âgées aisées puisque, 8 personnes sur 10 sont éligibles au prêt locatif social », a conclu François Georges.

De son côté, Michel Ballereau, conseiller du président du groupe le Noble Age, confirme que ce n’est pas la fin du modèle Ehpad, mais « la fin du modèle unique. Nous avons besoin d’une palette de services qui réponde au choix de la personne, à la manière dont elle a préparé sa vieillesse et qui permette en outre de répondre au défi d’une prise en charge en 24 heures.
C’est aussi la fin d’un modèle de financement. Le prix de l’hébergement dépend des subventions à l’investissement, or une convergence serait nécessaire entre le public et le privé, sur le modèle de ce qui est prévu dans le champ sanitaire ».

Stratégie

François George et Michel Ballereau ont aussi clairement indiqué leur opposition à ce que les ARS traitent la question du logement intermédiaire. « Il faut arrêter de mettre les opérateurs, publics ou privés, sous tutelle » a plaidé Michel Ballereau. Et de citer parmi les pistes à explorer  : la discussion des modalités assurantielles relatives à la dépendance et la définition d’une stratégie public-privé pour la prise en charge des personnes âgées.

En conclusion, Stéphane Le Bouler, qui a conduit les travaux du Centre d’analyse stratégique sur la dépendance en 2005 - 2006 a quant à lui regretté le manque de stratégie globale et l’absence de coordination locale entre les acteurs.

Note (01)

Groupe iso-ressources (GIR). Les GIR permettent de classer les personnes en fonction de leur perte d'autonomie. - Retourner au texte

Note (02)

Le Gir moyen pondéré (GMP) renseigne sur le niveau de dépendance des résidents. - Retourner au texte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>