La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Handicap | 24/09/2018
La MDPH assume son rôle d’ensemblier
par Auteur Associé
Aude_(11)_logo_2015 CD11

L'Aude comptant parmi les vingt-quatre territoires pionniers investis dans « Une réponse accompagnée pour tous » en 2016. La rapide montée en puissance des demandes de PAG a impliqué une évolution de la posture de la maison départementale des personnes handicapées vis-à-vis de ses partenaires.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Handicap : la démarche "Une réponse accompagnée pour tous" questionne les pratiques

voir le sommaire

Par Jean-Marie Pichavant, responsable du Pôle autonomie santé, Groupe Enéis

Rapidement confrontée à un nombre de demandes de PAG, la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de l’Aude a dû s’adapter.

La directrice et son équipe d’encadrement ont organisé le lancement de la démarche. Le conseil départemental a accompagné ce travail par le recrutement d’un chargé de mission, rapidement rejoint par une infirmière diplômée d’État et une assistante administrative qui ont permis de structurer les outils et nouer les contacts de proximité avec les différents acteurs, les usagers et leurs familles.

Faciliter l’organisation des PAG

Un enjeu majeur porte sur la capacité de la MDPH à « casser le poids des représentations » et favoriser les échanges entre opérateurs.

« Il est parfois étonnant de constater l’absence de connaissance, voire certaines idées reçues autour de tel dispositif ou de telle catégorie d’établissement », constate Catherine ­Roumagnac, sa directrice.

« Nous avons donc rapidement fait le choix de susciter les rencontres et les échanges entre acteurs du monde médico-social mais aussi du monde social et sanitaire dans le but de faciliter l’émergence de réponses communes. Ce travail commence aujourd’hui à porter ses fruits et nous espérons ainsi faciliter l’organisation des PAG, et à terme construire ces réponses modulaires dans le droit commun. »

Un travail qui appelle une nouvelle posture de la part des agents de la MDPH chargés de la conduite du projet : aller à la rencontre des ESMS et des partenaires, comprendre leur fonctionnement et leurs contraintes. Sans quoi la relation de confiance ne pourra s’instaurer.

Construire des réponses communes appelle également créativité et innovation. Un exemple parmi d’autres, celui d’un adulte diagnostiqué autiste en sortie d’hospitalisation a été accueilli au sein d’une maison d’accueil spécialisée (MAS) ne disposant pourtant pas des compétences nécessaires pour ce type de profil.

La mise en place d’un PAG a permis un accueil séquentiel progressif entre le CHS d’origine et la MAS mais également la mise en place d’un important dispositif de formation. Cette personne est aujourd’hui accueillie en internat temps plein au sein de la MAS.

Concentrer les efforts

La MDPH veut désormais limiter la montée en puissance du nombre de demandes de PAG voire de les réduire pour concentrer les efforts sur les situations les plus critiques.

Plusieurs leviers seront mobilisés : poursuivre le travail sur la coordination des pratiques d’admission en établissement médico-social pour favoriser l’accueil des publics prioritaires, accompagner la transformation de l’offre et la généralisation des réponses coordonnées (Itep-Sessad ou IME-Sessad, IME avec classe en milieu ordinaire…).

Le déploiement des chantiers nationaux comme le SI tronc commun des MDPH ou le SI de suivi des orientations devrait aussi avoir pour effet de faire évoluer la manière dont la MDPH construit ses réponses en matière d’orientation en établissements et services pour une plus forte proximité avec les ressources disponibles sur le territoire.

© S. Limongy/Dép. de l’AudeHélène Sandragné, vice-présidente du conseil départemental de l’Aude, présidente de la commission « Autonomie » et de la CDAPH

« La relation quotidienne de l’usager avec la MDPH a été améliorée »

Le déploiement de « Une réponse accompagnée pour tous » a été l’occasion pour les services de la MDPH de revoir en profondeur ses modalités de travail. Nous avons renforcé les contacts avec le collectif Handi-Aude pour favoriser les échanges d’informations et partager autour des difficultés rencontrées de part et d’autre. La relation quotidienne de l’usager avec la MDPH a également été améliorée. Je pense notamment à la mise à jour du portail Web de la MDPH sur lequel le suivi en temps réel de l’état d’avancement des demandes est maintenant possible, ou bien encore à la mise en place de permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH par plusieurs associations du territoire. Enfin, en termes de conciliation, nous avons organisé la mise à disposition, également dans les locaux de la MDPH, d’une permanence du délégué départemental du défenseur des droits et accompagné la création d’une fonction de pair-conciliateur. Ces mesures améliorent la relation usager-administration et favorisent l’accompagnement de ceux qui en ont le plus besoin.


Chiffres Clés

  • Plus d’une centaine de demandes de PAG reçues par la MDPH depuis 2016.
  • 116 PAG signés depuis 2016.
  • 10 projets innovants en cours de réflexion.
Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>