La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Santé | 28/09/2018
Le chômage nuit à la santé
par Auteur Associé
chômage santé © Jasmin_Merdan-AdobeStock

Une étude de l’association Solidarités nouvelles face au chômage alerte sur les risques physiques et psychiques liés à la perte d’un travail. 10 000 à 14 000 décès par an seraient imputables au chômage. Un phénomène mal documenté, que le système de soins et le service public de l’emploi peinent encore à prendre en compte.

Email Email

Par Alexia Eychenne« Le chômage nuit à la santé de celles et ceux qui le vivent. » Tel est le constat de Solidarités nouvelles face au chômage (SNC), association d’aide aux personnes en recherche d’emploi, dans un rapport présenté le 20 septembre. Un phénomène méconnu, faute de données.Les chômeurs sortent des radars de la médecine du travail. Les chiffres de la Cnam ne différencient pas les demandeurs d’emploi des actifs « occupés ». Et les soignants ne sont pas formés à évaluer les conséquences de la perte d’un emploi. Des études disparates et le rapport de SNC laissent pourtant percevoir que les chômeurs sont en moins bonne santé que les autres actifs.Stress, troubles du sommeil…Selon le rapport, 34 % des demandeurs d’emploi ont vu leur santé se dégrader. L’inactivité forcée provoque une « usure psychologique et physiologique ». 39 % souffrent de troubles du sommeil et 8 % de symptômes dépressifs, contre 31 et …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>