La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Le mot du social | 03/01/2019
La prévention
par Nathalie Levray
NATHALIE_LEVRAY © Julien_Benhamou

«Mieux vaut prévenir que guérir », dit le proverbe. Les pouvoirs publics contemporains ont adopté et adapté la maxime pour porter stratégies et mener campagnes.

Email Email

Sous couvert de prévention, « véritable fourre-tout », constate le docteur Loïc Étienne, ils délèguent à l’individu la responsabilité de sa santé, tant physique et mentale d’ailleurs que professionnelle et financière.

Chacun est ainsi sommé, au nom d’un mélange de prudence et de précaution, de gérer son capital, de s’impliquer et de se responsabiliser, de « prendre les devants » (prævenio, præventum en latin) face aux risques, dangers et maux susceptibles de l’assaillir.

La prévention ne réduit pourtant pas à néant la possibilité de leur survenance comme elle n’est pas le gage de l’amélioration de la condition humaine. Faute de milieux de vie sains et favorables.Au nom de l’efficacité économique et de la durabilité, la prévention est l’arme des politiques publiques en matière de santé mais aussi de pauvreté, d’exclusion et d’accès aux droits.

Son efficience réclamerait dès lors une délimitation des risques et leur évaluation, la proportionnalité des mesures ou actions proposées aux conséquences dommageables possibles ainsi qu’une prise en compte globale de l’environnement, des capacités et des droits des populations ciblées.

En intégrant la sphère démocratique, la prévention interroge l’économie et la sociologie, la liberté individuelle et l’intérêt collectif, l’éthique et l’anthropologie.

Creuset d’un sentiment d’appartenance sociale, la prévention n’est finalement pas sans danger. Elle assujettit la personne à la gestion prévisionnelle et infantilisante de ses besoins, de ses désirs et des multiples imprévus de l’existence.

Quant à celles qui ne posséderont pas les comportements attendus faute de suivre les préceptes communs établis, la prévention les désigne comme objet de prévention, « opinion préconçue défavorable » (Larousse en ligne). La prévention ne serait-elle pas une mission impossible ?

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>