Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

MÉDICO-SOCIAL | 08/02/2013

Les personnes handicapées vieillissantes en attente de solutions

par Olivier Bonnin

Un groupe de travail a été installé le 6 février 2013 par les deux ministres concernées, Marie-Arlette Carlotti et Michèle Delaunay.

Email Email

« Bon anniversaire ! » Marie-Arlette Carlotti, la ministre chargée des Personnes handicapées, tient à célébrer les 81 ans de Jean-Pierre. Et pour cause : il est le doyen du foyer d’accueil médicalisé Jean Faveris, un établissement parisien hébergeant des handicapés mentaux de 61 ans de moyenne d’âge. Et la ministre apporte ici un cadeau. Accompagnée de sa consoeur Michèle Delaunay, chargée des Personnes âgées, elle vient lancer officiellement, ce 6 février, un groupe de travail bienvenu. Ses quelque 40 membres doivent trouver des solutions pour les « personnes handicapées vieillissantes ».

Jours heureux

Non que les soixante résidents semblent se morfondre dans cet établissement de l’association les Jours heureux – bien au contraire. Mais de tels foyers manquent aujourd’hui, pour les personnes handicapées de plus de 60 ans, qui seraient, estime-t-on, plus de 300 000. « Concernées par l’allongement de la vie comme nous tous, il est de notre mission que ces personnes vivent leur vieillesse dans de très bonnes conditions », plaide Marie-Arlette Carlotti. Or l’avancée en âge leur pose des problèmes spécifiques : « D’une part, les effets du vieillissement se manifestent chez elles de manière précoce, parfois dès la quarantaine. D’autre part, le vieillissement a tendance chez la personne handicapée à aggraver les déficiences existantes. »

La ministre déléguée compte donc sur le groupe de travail pour relever trois défis : « adapter les établissements et les services médico-sociaux » à ce public émergent, « aider les aidants » professionnels et familiaux à faire évoluer leurs pratiques, et « améliorer considérablement nos connaissances » – ne serait-ce que démographiques ! Le groupe, notamment, devra repérer de bonnes pratiques pour l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes. Michèle Delaunay espère qu’en seront tirées des solutions pour leur « plaisir à vivre », et « si possible en proximité avec ceux dont ils sont proches ».

Comité interministériel

C’est Patrick Gohet, délégué interministériel aux personnes handicapées de 2002 à 2009, qui préside le groupe de travail. Autour de lui sont rassemblés des représentants des associations, et des gestionnaires d’établissements, mais aussi des administrations centrales, des organismes financeurs, des collectivités territoriales… Son agenda est consistant ; après un point d’étape en avril, il devra rendre son rapport à la fin juin. Celui-ci arrivera à point nommé pour inspirer le comité interministériel du handicap, annoncé pour la fin du premier semestre, ainsi que la future loi sur l’adaptation de la société au vieillissement. Jean-Pierre devrait apprécier.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>