Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Social | 13/02/2019

Une assistance juridique pour les personnes internées

par Alexandra Caccivio
psychiatrie entretien © VadimGuzhva-AdobeStock

Le conseil départemental de l’accès au droit de Saône-et-Loire a mis en place des permanences pour éviter que les patients hospitalisés sans consentement ne perdent leurs droits.

Email Email

Une aide juridique pour les patients hospitalisés, à la demande d’un tiers, dans un service de psychiatrie : c’est ce qu’a mis en place, début 2018 en Saône-et-Loire, le conseil départemental de l’accès au droit (CDAD) .Il s’agit, pour l’heure, d’une première en France, encadrée par deux conventions signées en mars dernier avec les centres hospitaliers de Mâcon et de Sevrey. C’est Mahrez Abassi, président du tribunal de grande instance de Mâcon et président du CDAD , qui est à l’origine du dispositif.« J’ai été juge des libertés et de la détention. À ce titre, j’ai été amené à intervenir en milieu psychiatrique pour décider s’il fallait, ou non, maintenir au-delà des douze premiers jours une hospitalisation sans le consentement des patients », explique-t-il. Ce qui l’a frappé, c’est que, plus que la sortie ou le maintien à l’hôpital, les patients s’inquiétaient avant tout pour des questions relatives à leur …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>