La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Développement durable | 21/05/2019
Les bonnes recettes écolos de l’Ehpad Saint-Joseph de Jasseron
par Solange de Fréminville
Ehpad repas senior © Hunor-Kristo-AdobeStock

Dans l’Ain, un Ehpad associatif conjugue innovations et démarches collectives en matière environnementale. Les économies dégagées ont permis de renforcer les investissements.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Développement durable : la santé soigne plus vert

voir le sommaire

Jusqu’ici, 43 tonnes de protections usagées partaient chaque année dans les poubelles, soit environ 80 % des ordures ménagères. Deux appareils vont les réduire de 90 % et les transformer en palets destinés à la combustion. C’est le dernier investissement de la Maison Saint-Joseph (1), toujours à l’affût de bonnes idées pour réduire son impact environnemental. Il y a un an, elle a acquis un déshydrateur qui réduit à 10 % ses 3 tonnes annuelles de biodéchets sous la forme d’un engrais actif, répandu dans le jardin de l’Ehpad ou distribué aux salariés de l’établissement ou maraîchers voisins.

Pour diminuer sa consommation d’énergie, la chaudière à gaz est munie d’éco-régulateurs alimentés en données météo. L’Ehpad a aussi installé des batteries de condensateurs pour récupérer l’énergie en surplus produite par les moteurs des ascenseurs et la réinjecter dans les circuits.

Service à l’assiette

Une partie des investissements a été financée grâce aux ressources dégagées en réduisant le gaspillage alimentaire. Tout a commencé début 2014 par un audit qui a révélé l’énorme volume de déchets organiques, 290 g jetés par résident et par jour (soit 11 tonnes par an). Une quantité réduite à 75 g en moyenne aujourd’hui grâce à la démarche engagée par le personnel de restauration. D’abord en réduisant le volume des achats de moitié et en privilégiant des aliments de meilleure teneur nutritionnelle et gustative, même s’ils sont plus coûteux. « Par exemple, on achète de la viande française de qualité alors qu’avant elle provenait de l’Union européenne », précise Ghislaine Martin, cuisinière de la Maison Saint-Joseph.

Depuis peu, l’Ehpad s’approvisionne auprès de commerçants de Jasseron, une fois par semaine. Les menus sont également adaptés. « On s’efforce d’être au plus près de leurs goûts », commente la cuisinière qui a observé une nette préférence pour la cuisine traditionnelle. Pour une viande plus tendre, elle pratique une cuisson douce à la vapeur.

Autre mesure efficace pour réduire le gaspillage : un service à l’assiette, renouvelé à la demande, qui permet de respecter leur appétit. Les aliments encore chauds qui n’ont pas été servis sont accommodés et servis le lendemain. Au total, l’Ehpad a réalisé en cinq ans une économie de 50 000 euros qui a été réinvestie dans des ampoules leds et d’autres dispositifs destinés à réduire les consommations d’énergie.

Nettoyage à vapeur

Côté entretien, l’Ehpad a quasiment supprimé les détergents et désinfectants, nocifs pour l’environnement et la santé, en misant sur un nettoyage mécanique à la vapeur pour les sols, les lits, le matériel, depuis 2015. « Le personnel a testé et choisi les machines », souligne ­Dominique Gelmini, directeur de la Maison Saint-Joseph.

Un peu de vinaigre blanc suffit quand il faut détacher, mais son odeur étant forte, il sera remplacé la nuit par un mélange de produits végétaux. La méthode permet aussi de réduire la consommation d’eau. Encore une solution en faveur de l’environnement.

DRDominique Gelmini, directeur de la Maison Saint-Joseph

« C’est un projet valorisant »

« De 2013 à 2015, l’Ehpad a participé à l’opération Add’âge de la Fnaqpa en faveur du développement durable. L’agence Primum non Nocere a fait un diagnostic complet. Elle a notamment pointé du doigt le gaspillage alimentaire que nous nous sommes engagés à réduire. L’objectif a beaucoup motivé l’équipe de la restauration. De même pour le personnel d’entretien qui a testé et choisi les machines de nettoyage à la vapeur, de manière à quasiment supprimer les produits chimiques. Nous avons aussi utilisé des peintures à l’eau et posé des parquets dans les chambres quand nous avons rénové l’Ehpad en 2015. Quand il s’agit de protéger l’environnement, les professionnels sont partants. C’est un projet valorisant et cela a un impact positif sur leurs conditions de travail et leur santé. Par exemple, ceux qui sont chargés de l’entretien ne portent plus de gants et de masque. Il n’y a plus de risque d’allergie. Quant aux économies réalisées, elles nous ont permis d’investir dans des dispositifs destinés à réduire nos consommations d’énergie. »

Note (01)

Contact : direction@st-joseph-jasseron.fr - Retourner au texte


Chiffres Clés

  • Ehpad créé par une association en 1989, à Jasseron (Ain).
  • 105 résidents, dont 26 dans une unité sécurisée.
  • GIR : 820.
  • 74 emplois équivalents-temps plein.
Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>