La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Social | 04/06/2019
Avec le revenu universel d’activité le gouvernement met le cap sur la fusion des minima sociaux
par Eric Larpin
gilet jaune © NazgulAngmar-AdobeStock

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et sa secrétaire d’État Christelle Dubos ont lancé la concertation nationale sur la création d’un revenu universel d’activité. Souhaité par le Président de la République, il vise en effet à fusionner les principaux minimas sociaux que sont le RSA, l’APL et la prime d’activité pour l’emploi. Une loi est attendue en 2020 et pour une mise en œuvre technique à partir de 2023.

Email Email

« Le RUA doit porter deux objectifs principaux. Premier objectif : faire baisser le taux de non-recours aux prestations sociales, qui peut atteindre 30 % pour le RSA et 25 % pour la prime d’activité. Deuxième objectif : définir un niveau de revenu universel qui favorise le retour à l’activité », a souligné Christelle Dubois, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités qui va porter ce dossier.Gilets jaunes et plan pauvretéPour mener à bien cette ambitieuse réforme, le gouvernement vient de lancer une Concertation nationale. Cette concertation intervient à la fois dans le contexte de la crise sociale et des Gilets jaunes, autour des revendications sur le niveau de vie des personnes précaires, et dans le déploiement de la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté.C’est sans doute pour cette double raison que le gouvernement a lancé une concertation d’ampleur sur un sujet qui touche environ 15 millions de personnes.En parallèle, une …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>