La Gazette Santé Social - Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Action sociale | 28/06/2019
Unis-Cité veut que le service civique conserve un caractère central dans le service national universel
par Eric Larpin
Service Civique © Momius-AdobeStock

À l'occasion de son assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 27 juin, l’association Unis-Cité a dévoilé une étude sur le retour social sur investissement du service civique. Challengé par le nouveau service national universel, Unis-Cité démontre qu’un euro investi par l’État dans le service civique rapporte deux euros à la collectivité. Elle milite pour qu’il conserve un caractère central dans le nouveau dispositif.

Email Email

« Le gouvernement vient de réinventer le service national universel (SNU), mais il existe déjà ! », plaide Unis-Cité, le pionnier du service civique en France. Et de fait, Unis-Cité, fort des 9 000 jeunes passés dans son dispositif l’an dernier, est un des opérateurs majeurs de l’engagement des 16-25 ans, à côté d’autres associations ou des collectivités locales qui ont les mêmes objectifs : faire assurer par des jeunes des missions d’intérêt général, qui ne se substituent pas à de véritables emplois.Si le SNU renforce le service civique, c’est intéressantLe SNU, qui vient d’être lancé début juin sur des territoires pilotes, prévoit une période obligatoire d’un mois d’éducation à la citoyenneté pour tous les jeunes et la possibilité d’un engagement volontaire plus long. Toute ressemblance…« Nous ne sommes pas opposés au nouveau SNU, confirme Marie Trellu-Kane, présidente et cofondatrice d’Unis-Cité, à l’occasion de son …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>