Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Le mot du social | 22/07/2019

T comme transition

par Nathalie Levray
NATHALIE_LEVRAY © Julien_Benhamou

Transition. Politique et sociale, démocratique, écologique et énergétique, numérique, éducative et récréative, démographique.

Email Email

Tant de transitions à l’œuvre, dont les contours et les horizons restent imprécis. Le mot annonce un futur, l’étymologie en témoigne : transitio, en latin, c’est l’action de passer, le passage.

La transition ne dure pas, elle constitue un moment, une étape. Les mots dérivés attestent de ce caractère éphémère, temporaire, passager : transitoire, transit, transitionnel, transitaire. La transition provoque un entre-deux.

Dans cet état intermédiaire, elle contient l’idée d’une gradation, d’une liaison ménagée. Elle peut s’opérer brutalement – le mouvement, transition entre être assis puis debout, ou sur un mode lent – la vie, transition entre la naissance et la mort.

Considérée à l’échelle de l’humain, la transition bouscule ; elle renvoie à une certaine incertitude, à l’ignorance de ce qu’il adviendra, après le passage. Recélant cette dimension de l’autre côté, d’un autre état, du changement – en mieux ou en pire – elle inquiète.

François Jullien note que la transition « fait trou dans la pensée européenne », l’expliquant par « la séparation étanche des deux temps, de l’avant et de l’après » chez Platon, ou par l’incapacité d’Aristote de « penser l’entre » en tant que tel. Le terme transition « aura tôt fait [d’]enfermer dans un cul-de-sac », poursuit le philosophe.

Pour sortir de l’impasse, il suggère une autre lecture de ce « terme limite » ; et propose le recours à la philosophie chinoise, où Tchouang Tseu envisage le renouvellement continu du monde.

Ainsi la transition peut-elle se concevoir comme une « modification-continuation », inhérente à la condition humaine. L’une « bifurque » et « innove », l’autre « poursuit » et « hérite », chaque terme imbriqué dans l’autre. Ce continuum permet le recul nécessaire pour envisager toute trans-formation comme le passage d’une forme à la suivante.

Un remède à la disruption ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>