Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Santé | 05/09/2019

Évaluer et financer la perte d’autonomie, quel rôle et quelles améliorations pour la grille AGGIR ?

par Auteur Associé
Jean-Marie Vétel DR

Jean-Marie Vétel est co-inventeur des deux outils d’évaluation nationaux Aggir et Pathos. La grille Aggir a été inventée dans les années 1980-1990, dans le creuset des établissements et services du Groupe PRO-BTP, et a permis de construire des politiques publiques pour l’allocation des ressources des maisons de retraite, puis de la distribution de l’aide personnalisée autonomie, dans les années 1999-2001.

Email Email

Propos recueillis par David Causse, membre du comité éditorial de La Gazette santé-socialAujourd’hui où le financement des maisons de retraite comme du bien vieillir à domicile et des services revient sous le feu des projecteurs, il y a lieu de revenir sur les principes qui ont guidé sa conception pour une meilleure compréhension de l’outil et de son application. En effet, entre une volonté politique et des enveloppes nationales, d’une part, et des besoins personnalisés ou d’établissements sur le terrain, d’autre part, demeure toujours la nécessité d’une passerelle adaptée aux enjeux.Aujourd’hui, plusieurs commentateurs estiment que la grille AGGIR ne permet pas de traduire la réalité des besoins sur le terrain. Ce reproche est-il fondé ?Vous connaissez le proverbe chinois : « Lorsque le sage regarde la lune qui lui est montrée du doigt, l’imbécile regarde le doigt ». Oui il y a eu une disjonction progressive au sens où AGGIR et la communauté …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>