Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Prestations sociales | 06/09/2019

Les minima sociaux jouent leur rôle de réduction de la pauvreté

par Christelle Destombes
Aides sociales, allocations familiales, APL et RSA © Olivier_Le_Moal-AdobeStock

26,5 milliards d’euros ont été versés au titre des minima sociaux en 2017 ce qui représente 1,2 % du PIB en augmentation de 0,2 % par rapport à 2016. Selon une étude de la DREES, les prestations sociales augmentent significativement le niveau de vie des personnes pauvres, avec des impacts variables selon les caractéristiques des familles. Leur fusion dans un revenu universel d’activité reste complexe.

Email Email

Alors que la concertation sur le revenu universel d’activité (RUA) se déroule jusqu’à la fin de l’année, la Drees a livré devant les journalistes de l’Ajis une explication de texte de son ouvrage annuel « Minima sociaux et prestations sociales », qui rassemble les données sur les dispositifs de redistribution destinés aux ménages les plus modestes.Une personne sur dix est couverte par les minima sociauxIl révèle une stabilité du nombre d’allocataires d’un minimum social (+ 0,1 %), couvrant 4,22 millions de personnes fin 2017, 7 millions en incluant les conjoints et les enfants à charge .Au total, 26,5 milliards d’euros ont été versés au titre des minima sociaux en 2017 (1,2 % du PIB, + 0,2 % par rapport à 2016). Les personnes pauvres (revenu inférieur à 1026 euros mensuel) sont plus jeunes (50 % ont moins de 30 ans vs 30 % du reste de la population), plus souvent en famille monoparentale (45 % vs 14 %), chômeurs, inactifs ou retraités (34 % vs 8) …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>