Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

État civil | 07/10/2019

GPA : le juge reconnait le lien de filiation avec la « mère d’intention »

par Léna Jabre
Email Email

Dans cette affaire très médiatisée, un couple avait eu recours à la gestation pour autrui en Californie. Lorsque les jumelles sont nées, les actes de naissance ont été établis aux États-Unis, conformément aux jugements de la Cour supérieure californienne. Ces actes de naissance réguliers mentionnaient les membres du couple comme étant le père biologique et la « mère légale », qui n’a pas accouché. Ils avaient alors été transcrits sur les registres de l’état civil français, mais une procédure en annulation avait été engagée par le ministère public.Une longue procédure judiciaire s’était alors engagée, reprise dans le communiqué de presse de la Cour de cassation : en 2011, la Cour de cassation refuse au couple la transcription en France des actes de naissance ; en 2014, la Cour européenne des droits de l’homme, saisie par le couple, condamne la France pour atteinte au droit au …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>