Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Protection de l'enfance | 18/10/2019

MNA : la Cour européenne revient sur la situation d’extrême vulnérabilité de l’enfant

par Léna Jabre
Email Email

Un ressortissant guinéen a attaqué la France devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour violation de l’article 3 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales en raison de son abandon par les autorités françaises dans une situation matérielle précaire alors qu’il était un mineur isolé étranger.La complexité de cette affaire a résulté de l’incertitude vis-à-vis de l’âge réel du requérant, et des différentes décisions judiciaires qui l’ont d’abord considéré comme mineur, puis majeur et enfin mineur. Ces décisions ont eu des conséquence sur ses possibilités d’hébergement. Mais la Cour ne conclut pas à la violation de l’article 3 de la Convention.Pour cela, la Cour apporte plusieurs précisions.Pour faire appliquer l’interdiction contenue à l’article 3 de la Convention, un traitement doit atteindre un minimum de gravité. L’appréciation de ce minimum est relative : elle dépend de …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>