Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

26/11/2019

« Commun », « communs » : quelle définition ?

par Nathalie Levray
NATHALIE_LEVRAY © Julien_Benhamou

Bien appréhender la notion nécessite de distinguer le(s) commun(s), du bien commun ou public, du bien public global ou du bien commun de l’humanité.

Email Email

Chacun des mots « commun » et « communs », « portés par des acteurs chaque fois spécifiques » et recouvrant des « réalités différentes », relève de « dynamiques sociales distinctes », prévient Benjamin Coriat. S’il est tentant d’évoquer Rome et ses res communes – ce qui appartient à tous –, la réalité contemporaine, matérielle et intellectuelle, du commun se comprend sous la triple existence d’une ressource (naturelle, matérielle ou immatérielle) mise en commun et partagée, de règles pour son accès et son partage, d’un mode pour sa gouvernance.

Elinor Ostrom met en évidence un « faisceau de droits » pour le caractériser et le lie à l’action collective et à la communauté. Une pensée politique se construit autour d’un commun qui est « à la fois une forme de résistance et une solution alternative à la représentation et à la pratique des droits de propriété », explique Benjamin Coriat.

Daniela Festa en souligne « la fonction sociale […] et le lien d’affectation […] à la réalisation des droits fondamentaux », y voyant une possibilité « de sortir de l’alternative binaire entre privé et public ».

Diego Miralles Buil insiste sur un « acte d’autogouvernement basé sur la coparticipation de tous ses membres ». Le commun suppose une mise à l’écart du marché, en parallèle d’une ouverture à des formes de participation.

Aux antipodes d’une pure gestion bureaucratique et publique des ressources, le commun, « c’est un faire ensemble » pour Antonio Negri, sous contrôle démocratique. Si le commun ouvre à une alternative sociale, ne devient-il pas intéressant à l’heure de la réflexion sur le devenir de la protection sociale ? Ne pourrait-il pas offrir le moyen d’atteindre un contenu inclusif en ouvrant un droit aux individus et communautés de la définir, la modifier et l’enrichir, d’y accéder et d’en user, d’en tirer parti et bénéfice ?

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>