Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Migrants | 07/11/2019

Le juge rassure les associations sur le droit des migrants à l’hébergement d’urgence

par Léna Jabre
Email Email

Une trentaine d’associations avait demandé au Conseil d’État l’annulation d’une instruction polémique du 4 juillet 2019 qui organise le signalement des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence. Le 6 novembre, le juge du Palais Royal a rejeté leur demande, mais les a aussi assurées du respect du droit à l’accès à l’hébergement d’urgence et de la vie privée.Le 6 novembre, le Conseil d’État a rejeté la requête d’une trentaine d’associations qui avaient demandé l’annulation et la suspension de l’instruction ministérielle du 4 juillet 2019. Ce texte demande aux services intégrés d’accueil et d’orientation (SIAO), qui gèrent les lieux d’hébergement, de transmettre la liste des demandeurs d’asile et réfugiés accueillis à l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) : « cette communication doit permettre à l’OFII de disposer d’une meilleure visibilité du nombre de demandeurs d’asile et de réfugiés …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>