Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Santé | 29/11/2019

Inégalités de santé : n’est-il pas temps d’en venir à des mesures plus contraignantes ?

par Nathalie Levray
Analyse-juridique_désert-médical-NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE Pascal_Gros

Le triptyque territoires, besoins réels, attractivité mis en œuvre par les politiques publiques de santé depuis cinquante ans n’évite pas le renoncement aux soins pour des raisons socio-économiques et ne garantit pas non plus l’accès aux soins pour tous sur l’ensemble du territoire. Dès lors, les pouvoirs publics pourraient adopter des mesures plus contraignantes et dérigidifier l’échelon territorial pour mieux identifier les leviers et les freins agissant au niveau local.

Email Email

Dans son rapport « Évaluation des aides à l’installation des jeunes médecins » remis en septembre  2019 à Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des ­Solidarités, Sophie Augros, médecin généraliste et déléguée nationale à l’accès aux soins, écrit que «8,6 % de la population réside dans une commune considérée comme médicalement ‘‘sous-dense’’ par la Drees ». « Près d’un enfant d’ouvriers sur cinq a des dents cariées non soignées en classe de CM2, contre 8 % des enfants de cadres supérieurs », constate l’Observatoire des inégalités début octobre 2019. « Treize années d’espérance de vie à la naissance séparent les hommes les plus pauvres des plus riches en France », selon l’Insee première de février  2018.Des constats, parmi d’autres, auxquels la stratégie Santé 2018-2022 tente de s’attaquer : son deuxième axe, consacré à la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>