Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Social | 06/12/2019

La pairaidance bouscule le travail social

par Nathalie Levray
Anticiper_père-aidant-NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE Pascal_Gros

De plus en plus, les politiques publiques promeuvent la pairaidance. Derniers exemples en date : le plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme. Au point que certains y voient une forme aboutie de la participation. Mais elle n’est pas sans conséquence sur les travailleurs sociaux dont elle interroge les pratiques. D’où la nécessité d’un travail d’équipe dont le pair n’est qu’une des composantes.

Email Email

Qui mieux que la personne accompagnée ou soignée peut être l’artisan de son inclusion sociale ou de son rétablissement ? C’est sur la base de cette question que des pratiques de paraidance – groupes d’entraide (2005) ou médiateurs de santé pairs (2012) –, se sont développées en santé mentale. L’accompagnement, l’entraide et le soutien sont mis en œuvre par une personne qui s’appuie sur le savoir retiré de sa propre expérience pour aider d’autres personnes vivant des parcours similaires ou des situations comparables. La pairaidance diffuse dans le champ médico-social et social « là où le stigmate des personnes accompagnées existe », explique Sylvain Pianèse, chargé de mission Promotion et développement du travail pair en région Auvergne-Rhône-Alpes. Là aussi où une situation vécue est difficile ou négative, par exemple dans le champ du handicap, le milieu prostitutionnel, le secteur de l’accueil, de l’hébergement et de …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>