Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Éducation | 16/01/2020

La fessée est-elle réellement interdite à l’école ?

par Pierre-Brice Lebrun
violences scolaires © New_Africa-AdobeStock

Depuis l’adoption le 10  juillet de la loi relative à l’interdiction des violences éducatives ordinaires, le code civil précise que " l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques" (article  371-1). La presse répète en boucle que la fessée est désormais interdite : est-ce réellement le cas et qu’en est-il à l’école ?

Email Email

En mars  1979, la Suède a été la première à légiférer. Les claques et les fessées ont ensuite été progressivement interdites dans 32 des 47 États membres du Conseil de l’Europe. La France, à de nombreuses reprises, s’est vue condamnée, ou rappelée à l’ordre, par différentes juridictions européennes, pour ne pas avoir interdit les punitions corporelles, mais plusieurs propositions de loi ont été rejetées ces dix dernières années, par l’Assemblée nationale (2010), le Sénat (2019) ou le Conseil constitutionnel (2016). Il aura fallu attendre le 10  juillet 2019 pour que la France devienne — juste après le Kosovo — le 56e pays (sur 196) abolitionniste.Violences ordinairesSi cette courte loi représente de toute évidence un progrès qu’il convient d’apprécier, on peut néanmoins regretter la disparition de la référence explicite aux châtiments ou punitions corporels contenue dans la version initiale de la proposition déposée à …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>