Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

29/01/2020

Responsabilité sociétale : c’est le moment de s’engager durablement – Olivier Toma, dirigeant de Primum non nocere

par Auteur Associé
Olivier-Toma - Primum non nocere © Primum non nocere

Le concept de développement durable est né en 1987 dans le rapport Brundtland par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations unies. La responsabilité sociétale des organisations en est issue.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Développement durable : la santé soigne plus vert

voir le sommaire

La responsabilité sociétale (RSO) permet à une organisation de réduire ses impacts environnementaux, d’optimiser ses dépenses, de créer du lien social, de réduire les impacts de ses activités sur la santé humaine et d’impacter positivement la société par des actions vertueuses et duplicables.

La publication de la loi Grenelle 1 en 2009 fut le début de la prise de conscience des impacts que notre secteur génère pour transporter, accueillir, nourrir et accompagner nos résidents. Cette première période fut une période de « transition » pour faire comprendre les enjeux au plus grand nombre. Enjeux sociaux, économiques, écologiques et sociétaux. Elle a permis l’intégration des sujets suivants dans la réflexion des dirigeants : optimisation des consommations d’eau, réduction des sources d’énergie non renouvelables, mesure des émissions de gaz à effet de serre, prévention des risques chimiques, modélisation des achats responsables, amélioration de la qualité de l’air, mesure de la qualité de vie au travail, mesure de la qualité perçue…

Si la décennie 2010-2020 fut la décennie de la prise de conscience, celle dans laquelle nous entrons doit être celle du « Comment agir ? ». La mise en œuvre de la loi Pacte, qui permet de créer des entreprises « à mission » qui définissent leur raison d’être, leurs objectifs et les moyens de les atteindre, est une chance pour nos établissements. Sachons la saisir.

Aujourd’hui, plus de 300 établissements sont engagés dans une dynamique à très haute qualité sanitaire sociale et environnementale (THQSE), qui permet de mesurer les actions, d’établir un scoring et surtout de piloter un plan d’action. L’État va investir massivement en 2020 dans la rénovation et la transition énergétique du secteur. C’est certainement le moment de s’engager durablement dans une telle dynamique.

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>