Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Inclusion | 06/02/2020

Un label pour les entreprises d’insertion

par Eric Larpin
Inclusion insertion © Bits_And_Splits-AdobeStock

L’arrivée d’un nouveau label RSE pour l’inclusion marque une embellie pour le secteur de l’insertion. Au-delà de la visibilité qu’il apportera, il devrait faciliter le dialogue et le conventionnement avec les administrations.

En ce début d’année, les acteurs de l’insertion par l’activité économique ont retrouvé de la sérénité… et de la prise d’initiative. Il y a tout juste un an, le climat était en effet à la morosité : baisse des emplois aidés, disparition du CNIAE au profit du Conseil d’inclusion dans l’emploi, absence de priorité pour l’économique dans la stratégie de lutte contre la pauvreté.

Depuis, le Pacte d’ambition pour l’IAE est passé par là ! Et le PLF pour 2020 a confirmé le financement de 10 000 postes supplémentaires, montrant que l’objectif de 100 000 postes supplémentaires en fin de quinquennat n’est pas irréaliste.

Un label élaboré en concertation

Ce virage important des politiques publiques est bien accueilli par la Fédération des entreprises d’insertion, qui va accompagner ce changement d’échelle. Avec une première étape pour consolider le modèle des entreprises d’insertion et des entreprises de travail temporaire d’insertion : la création d’un nouveau label RSEI (responsabilité sociétale des entreprises inclusives) élaboré avec l’Afnor. Il a été présenté cette semaine.

« Ce label sectoriel est très exigeant et délivré pour trois ans. Nous souhaitons que la majorité de nos 550 adhérents puissent l’adopter, de même que d’autres entreprises de l’ESS qui aident les personnes précaires, sans avoir le statut d’entreprise d’insertion. En revanche, les chantiers d’insertion qui n’ont pas le même modèle économique ne pourront pas en bénéficier », explique Olivier Dupuis, secrétaire général de la FEI.

Des conventionnements plus faciles

Ce label va au-delà de la mise en visibilité des EI, puisqu’il devrait faciliter leur conventionnement par les Direccte.

« Le travail d’évaluation et notamment des fameux indicateurs de sorties positives demandé pour les conventionnements aura déjà été fait pour ce label. D’un territoire à l’autre, les Direccte auront les mêmes indicateurs et donc moins d’incertitude dans la délivrance des conventionnements. Les entreprises labellisées auront aussi un atout supplémentaire pour l’obtention de nouveaux postes », détaille Olivier Dupuis.

Plus de sorties positives

Bruno Lucas, délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle, confirme l’intérêt d’un tel label : « les EI qui étaient déjà engagées dans des démarches qualités, qui pré-existaient à l’arrivée du label RSEI, connaissent de meilleurs résultats sociaux que les autres. Ce label permettra d’améliorer encore le dialogue avec l’administration. »

Enfin, le label doit permettre aux entreprises d’insertion de consolider leurs alliances avec les grandes entreprises, à qui le Gouvernement a aussi demandé de faire un effort pour l’inclusion.

« Avec le label, nous sommes plus visibles pour les donneurs d’ordre, qui intègrent des clauses sociales dans leurs appels d’offres et pour leurs achats responsables », souligne Sandrine Désertot, de l’entreprise d’insertion la Varappe.

De nouveaux outils

L’outillage de l’IAE continue par ailleurs de se renforcer. Il y aura d’abord la signature d’un deuxième Pacte d’ambition pour les entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI), qui sera le pendant de celui pour les EI. Des journées de travail vont être conduites sur le nouvel EITI (entreprise d’insertion du travail indépendant).

La plateforme de l’inclusion prend aussi sa forme définitive pour connecter entreprises et salariés.

Thème abordé

Le contenu de cet article est temporairement déverrouillé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>