Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

[Tribune] Municipales 2020 | 18/02/2020

I have a dream… pour les CCAS – Claudine Paillard, première vice-présidente de l’Actas

par Auteur Associé
Paillard Claudine Première vice-présidente de l’Association des cadres territoriaux de l’action sociale (Actas) © D Levasseur

À un mois des élections municipales, on s’active dans les villes et les EPCI à préparer l’installation des futures instances… et dans les CCAS et CIAS à organiser les premières séances des conseils d’administration.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

Municipales 2020 : social, mon social, ne vois-tu rien venir ?

voir le sommaire

Pour l’heure, c’est le suspens : le futur vice-président du CCAS aura-t-il suffisamment de poids au sein du conseil municipal ? Sa délégation sera-t-elle cohérente avec le rôle de vice-président ? Les autres élus désignés seront-ils suffisamment disponibles pour faciliter le quorum nécessaire à la tenue des séances ? Et pour les personnalités qualifiées ; doit-on déjà sonder les quelques personnes qu’on a en tête quitte à ce que les futurs élus aient leurs propres idées et préfèrent d’autres nominations ? Ou bien faut-il attendre quitte à se retrouver avec un conseil d’administration composé de façon disparate et à la va-vite ? Enfin, les associations qui sont réglementairement saisies, désigneront-elles ou non des personnes pour siéger, ou bien, faute de bénévoles, passeront-elles leur tour ?

C’est dans cette inquiétude un peu fébrile qu’on se prend à rêver d’un CCAS :

  • dont les aspects organisationnels ne soient pas oubliés dans la préparation des élections ;
  • rénové, plus actif et représentatif de la société civile, fort d’un vrai collège d’usagers et d’habitants, nommé selon des règles clarifiées et plus démocratiques ;
  • rassemblant aussi un collège institutionnel représentatif des différents financeurs pour faciliter le commun ;
  • orientant son action plus que ne subissant l’orientation des tutelles ;
  • se sentant un véritable lieu de la construction d’une réflexion collective sur la vision et la conduite de l’action sociale articulée et cohérente… plutôt qu’une chambre d’enregistrement ou qu’un simple gestionnaire, mais…

À rêver surtout d’un CCAS dont les orientations figureraient dans les programmes des candidats, dans la vision d’une action sociale transversale, forte et politiquement portée ! Mais ce n’est qu’un rêve malheureusement.

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>