Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Fonction publique hospitalière | 23/03/2020

CET : les droits épargnés s’appliquent désormais au congé de proche aidant

par Léna Jabre
Email Email

Un nouveau décret d’application de la loi du du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique étend à certains agents de la fonction publique d’État la possibilité prévue par les articles 9 du décret n° 2002-788 du 3 mai 2002 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière et 8 du décret n° 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale d’utiliser, à l’issue d’un congé de maternité, d’adoption, de paternité et d’accueil de l’enfant ou d’un congé de solidarité familiale, les droits épargnés sur un compte épargne-temps sans que les nécessités de service soient opposées.

Il instaure également ce droit, dans les trois versants de la fonction publique, au retour d’un congé de proche aidant. Ainsi, le fonctionnaire hospitalier bénéficie de plein droit des droits à congés accumulés sur son compte épargne-temps à l’issue :

  • d’un congé de maternité, d’adoption, de paternité et d’accueil de l’enfant ;
  • d’un congé de proche aidant ou d’un congé de solidarité familiale,

Les dispositions de ce décret entrent en vigueur le 1er mai 2020. Elles sont applicables aux demandes tendant au bénéfice des droits à congés accumulés sur le compte épargne-temps qui n’ont pas encore donné lieu à une décision d’octroi ou de refus avant cette date.

Thème abordé

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>