Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Habitat inclusif | 30/06/2020

Accompagné, partagé, inséré, l’habitat au centre de la prévention de la perte d’autonomie

par Nathalie Levray
habitat inclusif senior jeune © Halfpoint-AdobeStock

Denis Piveteau et Jacques Wolfrom ont remis le 26 juin leur rapport « Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous ! » au Premier ministre. Les cinquante-six propositions du document s’articulent autour du rôle central de l’habitat pour prévenir la perte d’autonomie, lutter contre l’isolement et asseoir la participation des vieux et des personnes handicapées dans la société. Le rapport pourrait devenir un des futurs volets de la loi Grand âge et autonomie.

Email Email

Y aura-t-il « une stratégie nationale pour le déploiement à grande échelle de l’habitat inclusif » dans la très attendue réforme du grand âge et de l’autonomie ? C’est en tout cas avec cet objectif stratégique que Denis Piveteau, conseiller d’État, et Jacques Wolfrom, président du comité exécutif du groupe Arcade, ont été missionnés par le Premier ministre. Reste à savoir si leur rapport, « Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous ! », remis le 26 juin 2020, sera considéré, par Édouard Philippe et son ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, à sa juste valeur et intégré dans les travaux d’élaboration de la loi. Cela se pourrait car, indiquent les auteurs, les formes de vie « chez soi mais partagée » peuvent jouer un « rôle catalyseur de certaines des transformations nécessaires de l’offre médico-sociale ».Le gîte et le couvert, le soin et le lienDenis Piveteau et Jacques Wolfrom, qui ont puisé dans leu …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>