Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

CCAS / CIAS | 29/04/2015

Analyse des besoins sociaux : outil de gestion ou exigence démocratique ?

par Laure Martin
Email Email

Cet article fait partie du dossier:

L'analyse des besoins sociaux, une nécessité pour les CCAS

voir le sommaire

Obligation légale annuelle depuis 1995, l’analyse des besoins sociaux (ABS) permet aux communes, par l’intermédiaire de leur centre communal ou intercommunal d’action sociale (CCAS/CIAS), de procéder à une analyse des besoins réels de la population : familles, jeunes, personnes âgées, handicapées, en difficulté.

Le manque d’argent, de temps et parfois la crainte des politiques de se confronter aux attentes de la population ou de laisser un outil empiéter sur « leur connaissance légitime » du territoire, expliquent pourquoi encore peu de communes mènent ce travail à bien. D’autant que sa réalisation ne fait l’objet d’aucune vérification, ni de sanction en cas de manquement.

À Besançon, ville à l’héritage social très marqué, l’ABS participe depuis environ treize ans à l’élaboration des politiques publiques. Plus récemment, l’exemple d’Annonay montre que la démarche est souvent pertinente à l’échelon intercommunal. Car l’ABS a l’avantage de faire vivre un partenariat entre les différents niveaux de collectivités et entre l’ensemble des acteurs sociaux d’un territoire (associations, Caf, établissements de santé et même professionnels libéraux). C’est même une obligation puisqu’un ABS réussi requiert la définition d’indicateurs, la recherche de statistiques et des analyses de terrain, que le CCAS ou la commune ne peuvent détenir seuls.

À l’heure de la réforme territoriale et de la baisse des dotations de l’État, disposer d’un outil permettant de décider d’une affectation optimale des ressources, est certainement une nécessité.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>