Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Insertion | 15/05/2015

Comment la « prime d’activité » veut favoriser le retour à l’emploi

par Sophie Le Gall
Prime-activite UNE kotoyamagami - Fotolia

Au 1er janvier 2016, le RSA activité et la Prime pour l'Emploi (PPE) laisseront place à la prime d'activité. Les objectifs de ce nouveau dispositif sont ambitieux : lutter contre le non-recours et favoriser le retour à l'emploi. Au total, plus de 5,6 millions d'actifs, dont plus d'un million de jeunes, seraient éligibles à ce nouveau droit social.

Email Email

Cet article fait partie du dossier:

La prime d’activité, en faire un outil de retour à l’emploi

voir le sommaire

Évoquée dès 2013, avec le rapport du député PS Christophe Sirugue, dans le cadre du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, la prime d’activité remplacera au  1er janvier 2016 deux mécanismes jugés complexes et trop peu efficaces, le RSA activité et la Prime pour l’Emploi (PPE). La mesure est incluse dans le projet de loi relatif au dialogue social et à l’emploi présenté par la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, dont l’examen à l’Assemblée national débute, en commission des Affaires sociales, le 19 mai 2015. Ce nouveau dispositif « permettra de soutenir l’activité et le pouvoir d’achat des travailleurs qui ont des emplois faiblement rémunérés ou précaires (…) et d’éviter que la …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>