Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Economie sociale et solidaire | 04/09/2015

Les entreprises d’insertion peuvent et veulent plus participer à la lutte contre l’exclusion

par Eric Larpin
solidarite-ESS-UNE Kaarsten / Fotolia

Le rapport annuel des entreprises d’insertion confirme le dynamisme d’un secteur qui joue pleinement son rôle de sas vers l’emploi et dans lequel les salariés se sentent bien. Dynamisées par la loi ESS, les entreprises d’insertion et entreprises d’intérim d’insertion affichent maintenant leur volonté de participer plus encore à la lutte contre l’exclusion affirmant pouvoir augmenter leur volume d’emploi sans perdre en qualité d’accompagnement.

Email Email

Le nouveau rapport de l’Observatoire des entreprises d’insertion, piloté par la Fédération des entreprises d’insertion, évoque un secteur en légère progression, mais toujours dynamique et avec une ferme volonté de s’inscrire dans sa famille naturelle, qui est celle de l’ESS. Les chiffres de 2013/2014 montrent un solde positif pour la création d’entreprises d’insertion et entreprises d’intérim d’insertion avec 1.200 structures regroupant 55.000 salariés en insertion (+ 10.000 permanents) pour un chiffre d’affaires de 850 millions d’euros.62% de sortie positiveMais le chiffre du rapport dont la Fédération EI (anciennement CNEI) est le plus fier est sans conteste celui des sorties positives. Il s’établit à 62%, en progression de 3% par rapport à l’enquête précédente. Une donnée qui a sûrement des conséquences sur la …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>