Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

LFSS 2016 | 25/02/2016

Loi de financement de la sécurité sociale : une protection santé universelle mais mitée…

par Nathalie Levray
Argent-billet-UNE fill / Pixabay CC

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 consent un nouvel effort au profit des entreprises, et restreint encore un peu plus les dépenses de santé et médicosociales. La solidarité nationale protège les personnes les plus exclues, mais a minima. Le marché s’occupe de la complémentaire santé des seniors et des précaires.

Email Email

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 traduit une politique de « soutien à l’emploi et à la croissance » via des baisses de cotisations sociales patronales et d’abattement d’assiette d’imposition. Elle porte les mesures pro-entreprises à 33 milliards d’euros pour 2016 (+ 10 par rapport à 2015). La maîtrise des dépenses frappe le secteur de la santé à hauteur de 3,4 milliards d’euros d’économies avec un Ondam à + 1,75 %. L’Ondam (objectif national des dépenses d’assurance maladie) médicosocial est limité à + 1,9 % et intègre les dépenses de fonctionnement des établissements et services d’aide par le travail. La « CPomisation » du secteur du handicap participe à la future réforme de la tarification des établissements. Alors …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>