Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Pédagogie | 21/01/2019

La « préoccupation partagée » aide à lutter contre le harcèlement scolaire

par Pascal Jean
fillette triste, violence et harcèlement à l'école © Mariesacha-AdobeStock

Les professionnels de l’enfance sont souvent démunis pour résoudre les situations concrètes de harcèlement. La méthode Pikas, plus connue sous le nom de la méthode de la préoccupation partagée, peut être utilisée avec des élèves à partir de 7 ou 8 ans.

Email Email

Il est maintenant communément admis que le harcèlement est présent sous des formes variées dans tous les établissements scolaires. Il peut être parfois difficile à déceler. C’est pourquoi « Le protocole de traitement des situations de harcèlement dans les écoles » élaboré et diffusé par le ministère de l’Éducation nationale en 2015 propose une grille pour aider les adultes – enseignants, personnel en charge des temps périscolaires, autres professionnels, parents – à mieux identifier les situations de harcèlement, à mieux les caractériser.Intimidation plutôt que harcèlementPour résoudre les situations concrètes de harcèlement, il existe des méthodes efficaces qui ont été développées à l’étranger depuis plus de trente ans. La méthode d’Anatol Pikas, psychologue suédois est l’une d’elles. Elle est présentée dans le dernier ouvrage de Jean-Pierre Bellon, professeur de philosophie, et Bertrand Gardette, conseiller d’éducation en …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>