Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Exclusion | 09/04/2020

Le sans-abrisme, un phénomène sous-évalué

par Eric Larpin
sans-abri sans-abrisme SDF ©SearchingForSatori-AdobeStock

La dernière étude de l’OCDE sur les sans-abri montre les difficultés pour les États à s’entendre sur la comptabilisation des personnes à la rue. Il existe pourtant un indicateur baptisé Ethos mais peu de pays s’en sont emparés. Difficile dans ce contexte d’imaginer des stratégies supranationales.

Email Email

Compter le nombre de personnes sans abri est une affaire complexe. L’OCDE vient pourtant de s’y atteler. La première des études diffusées s’intitule « Améliorer les données et les politiques pour lutter contre le sans-abrisme dans les pays de l’OCDE ». « Nous avons pris la question du sans-abrisme au travers des problèmes de logement, mais nous savons bien qu’elle ne se résume pas à cela. Il y a aussi des causes liées à la santé, aux ruptures familiales et professionnelles », explique Marissa Plouin, analyste à l’OCDE.Comptage des sans-abri« La question de la méthodologie est centrale. On estime à 1,9  million, soit 1  % de la population le nombre de sans-abri. Mais c’est sans doute largement sous-évalué… », précise-t-elle. Et d’abord parce que tous les États n’ont pas la même approche. Le Japon compte seulement les personnes visibles dans l’espace public. La plupart des autres pays basent leurs chiffres sur les passages …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>