Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Financement | 30/10/2020

Ehpad : comment investir sans exploser le prix de journée ?

par Auteur Associé
ANTICIPER_Dessin-Gros NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE Pascal_Gros

La plupart des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ont été construits dans les années 1960 et pensés pour des résidents autonomes. Aujourd’hui, ils ne permettent plus d’offrir une qualité de vie suffisante aux personnes âgées en perte d’autonomie. Mais dans un secteur où l’autofinancement est faible, l’impact des investissements nécessaires sur le coût de journée peut être élevé. Plusieurs options peuvent être étudiées.

Email Email

Par Lætitia Sol, directrice de mission ESMS, cabinet Finance ConsultSelon un rapport de la Drees paru en 2015, 23 % des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) n’ont pas fait l’objet de rénovation depuis plus de vingt-cinq ans. Sont majoritairement concernés les Ehpad habilités à l’aide sociale. Conscients de l’évolution des besoins et de la vétusté du bâti, les gestionnaires font cependant face à des difficultés financières importantes et ne disposent pas de marges de manœuvre pour engager des travaux lourds. Longtemps sous-estimé, le compte de gestion ou le bilan, est désormais mis en lumière par la nouvelle architecture comptable (état prévisionnel des recettes et des dépenses – EPRD). Les établissements habilités à l’aide sociale présentent un autofinancement faible et des réserves quasi inexistantes.Tarif plafondPour rappel, la tarification en matière d’aide sociale à l’hébergement est fixée par le …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>