Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Statut | 16/02/2021

La révocation d’un agent bipolaire qui tient des propos outranciers et menaçants a été annulée

par Sophie Soykurt

Un agent tient des propos à caractère sexuel à l'égard des élues et de sa supérieure et envoie des mails menaçants. Mais sa révocation est hors de proportion avec ces fautes car il souffre de troubles bipolaires et son discernement en est altéré. Tel est le sens d'un arrêt de la cour administrative d'appel de Marseille du 19 janvier.

Email Email

En l’espèce, le juge administratif a eu à se prononcer sur la légalité de la révocation d’un attaché territorial qui travaillait au sein d’une région. Il lui était reproché d’avoir tenu des propos outranciers à caractère sexuel à l’égard d’une collègue, d’une élue et de sa supérieure et d’avoir proféré des menaces de violences physiques.Il lui est également reproché d’avoir harcelé ces personnes en leur envoyant un très grand nombre de courriers électroniques comminatoires en donnant des ordres perturbant le bon fonctionnement du service, alors qu’il était même dépourvu de tout pouvoir hiérarchique !Handicap professionnelSi ces faits sont fautifs et justifient qu’une sanction …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>