Site d’information destiné aux acteurs sanitaires et médico sociaux

Statut | 23/02/2021

Un maire condamné pour abus de biens sociaux ne peut pas être président d’un office public de l’habitat

par Sophie Soykurt

Un maire ne peut être désigné président d’un office public de l’habitat, même dix ans après sa condamnation pour recel d’abus de biens sociaux et corruption passive. Tel est le sens d'un arrêt de la cour administrative d'appel de Versailles du 5 janvier.

Email Email

Alors qu’une dizaine d’années auparavant, il avait été condamné dans le cadre d’une affaire de corruption et d’abus de biens sociaux dans l’attribution de marchés publics de nettoyage au sein de sa commune, un maire a été déclaré président d’un OPH. Par une délibération, le conseil d’administration de cet OPH a en effet fixé la composition de son conseil d’administration et déclaré le maire indélicat, président de l’OPH.Outré de cette nomination, le représentant des locataires au sein du conseil d’administration de l’OPH a alors saisi la juridiction administrative. Il a demandé au tribunal administratif compétent d’annuler cette délibération et la décision déclarant le maire président de l’OPH. Mais en première instance comme en appel, le juge a rejeté ses demandes. Le représentant des locataires a alors formé un pourvoi devant le Conseil d’Etat qui lui a donné gain de cause et renvoyé l’affaire devant la cour …

Déjà abonné

Se connecter

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>